Actualités

#Unissons

24 - 03 - 2021

Collabo… populiste… quiche… sac à merde… facho… Que ne lit-on pas chez les porte-flingues de certains syndicats sur certains réseaux sociaux, bien mal nommés !

Les parodies électorales des politiques ne focalisent plus l’attention quand chacun se radicalise dans des slogans convenus, préambules à des promesses qu’on ne fait même plus semblant de croire. Il est donc plus efficace de pratiquer la démagogie en utilisant la dénonciation et la calomnie. On marque mieux les esprits. Et peu importe les mensonges et les contre-vérités à outrance, si cela peut servir la cause ! La soif du pouvoir et l’accomplissement égocentrique n’ont plus de limites parfois.

Chercher une autre voie

Pourtant, on peut refuser le conformisme de pensée des slogans convenus ou le libertinage vulgaire des coups de poings pseudo-idéologiques. Chercher une autre voie en se trouvant soi-même, une autre manière de se parler ou de s’écouter et prendre des risques avec ses certitudes.

Se satisfaire des victoires acquises, petites parfois, difficiles souvent mais aussi anticiper l’avenir et se mettre en danger sur de nouvelles idées. Accepter le temps de la question et du silence plutôt que de se rassurer en abreuvant l’autre de réponses convenues.

La différence est une richesse, pas un obstacle

Se laisser convaincre parfois, prendre le pari que défendre sa cause c’est accepter et revendiquer des influences venues d’horizons très contraires et les porter plus loin si elles peuvent servir un projet commun. Alors, la différence devient une richesse et non plus un obstacle. Le monde se transforme et notre profession n’est pas épargnée. La situation sanitaire aujourd’hui, sociale et économique demain n’ont que faire des velléités hégémoniques des uns ou des autres.

Après ces élections, notre rôle en tant que syndicat va être essentiel pour forcer des portes, sensibiliser les pouvoirs publics sur la spécificité de notre profession et orienter des décisions si l’on ne veut pas subir des lois arbitraires. Rien ne serait pire qu’une seule voix pour notre profession, soit pour tout, soit contre tout…qui, l’une ou l’autre, laisserait le dernier mot à l’État. Il est temps de changer nos comportements et apprendre à nous unir. Nous sommes différents. C’est à vous de décider si ces différences auront droit à la parole.

 

par VĂ©ronique Moulis et Pierre Schmidt
VĂ©ronique Moulis-Couttet est tĂŞte de liste Centre-Val-de-Loire
Pierre Schmidt, secrétaire général adjoint UD, est candidat Hauts-de-France

Actualité

Articles similaires

Nous contacter

* champs obligatoires Ă  remplir

Union Dentaire
14 rue etex, 75018 paris.
TĂ©l : 0144855121

Nos partenaires